Agrégation 2023 – Études critiques sur Les Pleurs

Sur la réception critique

JASENAS, Éliane, Marceline Desbordes-Valmore devant la critique, Genève, Droz, 1962, p. 29-52.

Réception critique immédiate

Anonyme, « Les Pleurs », Le Revenant, 23 mai 1833, p. 1-2.

G., Ch., « Littérature. Les Pleurs. Par Madame Desbordes-Valmore », L’Écho Rochelais, 24 février 1835, p. 3-4.

LATOUR, Antoine de, « Les Femmes poètes au XIXe siècle. III. Madame Desbordes-Valmore. », Revue de Paris, tom 36, décembre 1836, p. 187-200.

PILLET, Léon, « Littérature. — Poésie. », Journal de Paris, 26 juin 1833, p. 4.

SAINT-MICHEL, H. C. de, « Revue Critique. Les poètes du trimestre », Revue de Paris, période initiale, tome 51, juin 1833, p. 312-322.

SAINTE-BEUVE, Charles-Augustin, « Poètes et romanciers modernes de la France. VII. — Mme Desbordes-Valmore », Revue des Deux Mondes, période initiale, tome 3, août 1833, p. 241-255.

VINET, Alexandre, « VII. Madame Desbordes-Valmore. Les Pleurs. Un volume in-8°. – 1833 », Études sur la littérature française au dix-neuvième siècle, tome deuxième : Poètes lyriques et dramatiques, Paris, chez les éditeurs, 1833, p. 575-584.

Articles qui évoquent des poèmes du recueil

« XXVII. Tristesse »

Poème aussi mentionné dans : 

  • PLANTÉ, Christine, « Écrits de Marceline Desbordes-Valmore », J’écris pourtant, n° 2, Douai : Société des études Marceline Desbordes-Valmore, 2018, p. 21 [version électronique] [dans la section « Albertine Gantier »]
  • PLANTÉ, Christine, « Marceline Desbordes-Valmore et l’hendécasyllabe. Imaginaire métrique et mémoire sonore », J’écris pourtant, n° 4, Douai : Société des études Marceline Desbordes-Valmore, 2020, p. 150-151 [dans la section « 12-1 »]

« XXIX. Le Mal du pays »

Poème aussi mentionné dans :

  • PLANTÉ, Christine, « Écrits de Marceline Desbordes-Valmore », J’écris pourtant, n° 2, Douai : Société des études Marceline Desbordes-Valmore, 2018, p. 21 [version électronique] [dans la section « Albertine Gantier »]
  • LOUBIER, Pierre, « “Sommeil ! affreux miroir !”, Poétique du songe dans les Poésies de 1830 », J’écris pourtant, n° 4, Douai : Société des études Marceline Desbordes-Valmore, 2020, p. 49 [note 29, dans la section « La présence du rêve dans les poèmes »]

« XXXI. Sous une croix belge »

Poème mentionné dans :

« XXXIV. Une fleur »

Poème mentionné dans :

  • LOUBIER, Pierre, « “Sommeil ! affreux miroir !”, Poétique du songe dans les Poésies de 1830 », J’écris pourtant, n° 4, Douai : Société des études Marceline Desbordes-Valmore, 2020, p. 49 [note 29, dans la section « La présence du rêve dans les poèmes »]

« XXXVIII. À Monsieur Alphonse de Lamartine »

Poème mentionné dans :

« XLII. Louise Labé »

Poème mentionné dans : 

  • PLANTÉ, Christine, « Écrits de Marceline Desbordes-Valmore », J’écris pourtant, n° 1, Douai : Société des études Marceline Desbordes-Valmore, 2017, p. 15 [note 36, dans la section « Sur les reprises et déplacements d’un motif obsédant », à propos des vers 69-76 et 89-96]
  • FOGLIA, Aurélie, « “La compétence vraie bien que féminine” de Marceline Desbordes-Valmore », J’écris pourtant, n° 4, Douai : Société des études Marceline Desbordes-Valmore, 2020, p. 180

« XLIV. Lucretia Davidson »

Poème mentionné dans : 

  • BOUTIN, Aimée, « Le Salon de Lady Betty (1833) et la spéculation de librairie », J’écris pourtant, n° 3, Douai : Société des études Marceline Desbordes-Valmore, 2019, p. 65 [note 143]
  • FOGLIA, Aurélie, « “La compétence vraie bien que féminine” de Marceline Desbordes-Valmore », J’écris pourtant, n° 4, Douai : Société des études Marceline Desbordes-Valmore, 2020, p. 186

« LIII. La fiancée polonaise »

Poème mentionné dans :

« LXIV. L’Oreiller d’une petite fille »

  • PLANTÉ, Christine, « Le désir du neutre. Sur Enfance de Nathalie Sarraute », Sylvie Triaire, Christine Planté, Alain Vaillant (dir.), Féminin/Masculin Écritures et représentations, Montpellier, Presses universitaires de la Méditerranée, Collection des littératures, 7-8, 2003, p. 145-166

Poème aussi mentionné dans : 

  • COURTOIS, Jean-Patrice, « Les opérations obliques de Marceline Desbordes-Valmore », J’écris pourtant, n° 4, Douai : Société des études Marceline Desbordes-Valmore, 2020, p. 119