Bibliographie générale

Ci-dessous ne figurent que les publications antérieures à 2017. Les publications récentes, sur la période 2017-2022, sont accessibles sur cette page.

Sommaire

 


XXIe siècle

ÉDITIONS CRITIQUES

DESBORDES-VALMORE, Marceline, Poésies, Anthologie, dossier et notes réalisés par Virginie Belzgaou, lecture d’image par Valérie Lagier, Gallimard, « Folioplus classiques XIXe siècle », n° 276, 2015.

DESBORDES-VALMORE, Marceline, ARAGON, Louis, Les Yeux pleins d’églises [1838] – Le Voyage d’Italie, La Bibliothèque, « L’écrivain voyageur », 2010. [Un texte inédit de Marceline et des lettres d’Italie associés à un poème d’Aragon, avec un avant-propos de Jean Ristat ; introduction et notes de Claude Schopp].

DESBORDES-VALMORE, Marceline Les Veillées des Antilles [1820-21], avec une introduction d’Aimée Boutin, Paris, L’Harmattan, « Autrement mêmes », 2006. [Première réédition de ce recueil de fictions courtes marqué par le souvenir du passé esclavagiste de la France, et inspiré par le voyage tragique aux Antilles en 1802. Un choix de lettres et de poèmes sur le même sujet figure dans le volume ainsi que quelques photographies de documents du fonds de la Bibliothèque de Douai]

DESBORDES-VALMORE, Marceline, L’Aurore en fuite, poèmes choisis, préfacés, annotés par Christine Planté, Seuil, « Points Poésie », 2010.

PARUTIONS

CHANDERNAGOR, Françoise, Quand les femmes parlent d’amour, Le Cherche Midi, 2016 [Anthologie]

Les Compositeurs de Marceline Desbordes-Valmore : A. Adam, L. Beydt, M. Canal…, Françoise Masset, Nicolas Stavy, Disques du Solstice, 2010. [Enregistrement sonore]

TRADUCTIONS

DESBORDES-VALMORE, Marceline, Poezije/Poèmes choisis, Marija Javorek (trad.), choix et préface Živa Čebulj, Poétikonove lire, 2016. [Une anthologie en slovène]

DESBORDES-VALMORE, Marceline, Tag des Feuers: Gedichte, Hans Krieger (trad.), choix et préface Živa Čebulj, Passau (Allemagne), Stutz, 2012. [Une anthologie de 48 poèmes en allemand]

DESBORDES-VALMORE, Marceline, Poemas elegidos, Valèria Gaillard (trad.), prologue Pere Gimferrer, Barcelone (Espagne), Somos libros, 2009. [Une anthologie en catalan]

RÉÉDITIONS

SAINTE-BEUVE, Charles-Augustin, Memoirs of Madame Desbordes Valmore by the Late C. A. Sainte Beuve, Preston, Harriet Waters (trad.) [1873], réédition Kessinger Publishing, 2005.

DESBORDES-VALMORE Marceline, Poésies de Mme Desbordes-Valmore, fac similé de la 3e édition [1820], Paris, Hachette Livre – BNF, « La Fouine », 2012. [Dans le cadre de la politique patrimoniale, des ouvrages épuisés sont numérisés et imprimés à la demande : voir www.hachettebnf.fr ]

FICTIONS BIOGRAPHIQUES

BOBIN, Christian, La Grande vie, Gallimard. [Le livre s’ouvre sur Marceline Desbordes-Valmore : « Chère Marceline Desbordes-Valmore, vous m’avez pris le cœur à la gare du Nord »]

DESBORDES, Lucie, Le Carnet de Marceline Desbordes-Valmore, roman, Bartillat, 2016.

MALLET-JORIS, Françoise, La double Confidence [2001] réédition Paris, Pocket, 2003.

SUFFRAN, Michel, Un chemin jusqu’à toi : rencontre entre Goya et Marcelline Desbordes-Valmore, 1823-1827, Bordeaux, Dossiers d’Aquitaine, « Le souffleur inspiré », 2013. 

CRITIQUE LITTÉRAIRE XXIe SIÈCLE

OUVRAGES

BERTRAND-JENNINGS, Chantal, Un Autre mal du siècle. Le Romantisme des romancières 1800-1846, Toulouse, Presses Universitaires du Mirail, 2005.

Marceline Desbordes-Valmore. Une artiste douaisienne à l’époque romantique, , Douai, Musée de la Chartreuse, 2009.[Catalogue d’exposition].

BERTRAND, Marc, Je suis… Marceline Desbordes-Valmore, préface de Gérard Colomb, Lyon, J. André, 2012.

PALIYENKO, Adrianna, Genius Envy: Women Shaping French Poetic History, 1801-1900, Penn State University Press, 2016. En ligne : http://www.jstor.org/stable/10.5325/j.ctt1wf4ct1[Il est question de Marceline Desbordes-Valmore dans les premiers chapitres.]

PLANTÉ, Christine, La Petite Sœur de Balzac. Essai sur la femme auteur, [1989], Presses Universitaires de Lyon, « Des deux sexes et autres », 2015. nouvelle édition révisée avec une préface inédite de Michelle Perrot et une post-face inédite de l’auteure, [nombreuses références à Marceline Desbordes-Valmore].

OUVRAGE COLLECTIF, Femmes poètes du XIXe siècle : Une anthologie [1998], Christine Planté (dir.), Lyon, Presses universitaires de Lyon, éd. revue en 2010.

OUVRAGE COLLECTIF, La Poésie populaire en France au XIXe siècle, Millot Hélène, Vincent-Munnia Nathalie, Schapira Marie-Claude, Fontana Michèle (dir.), Tusson, Du Lérot, « Idéographies », 2005.

NUMÉROS DE REVUE

Écrire au quotidien, Isabelle Lacoue-Labarthe et Sylvie Mouysset (éd.), Clio, Femmes, Genre, Histoire, n° 35, 2012, [Voir en particulier l’introduction : « De “l’ombre légère” à la “machine à écrire familiale” », p. 7-20] En ligne : http://journals.openedition.org/clio/10489

ARTICLES & CHAPITRES D’OUVRAGES

AGHBARIAN, Lina, « Aragon éditeur de Marceline Desbordes-Valmore », Recherches croisées Aragon-Elsa Triolet, n°14, Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg, 2013, p. 171-189. En ligne : Aragon éditeur de Marceline Desbordes-Valmore – Presses universitaires de Strasbourg

ANDERSSON, Kajsa, « Marceline Desbordes-Valmore : la rencontre des cultures dans L’Atelier d’un peintre », L’image du Nord chez Stendhal et les Romantiques, Örebro : Örebro university library, 2006, t. III, p. 12-39.

ANDERSSON, Kajsa, « La Pologne dans la vie et l’œuvre de Marceline Desbordes-Valmore », L’image du Nord chez Stendhal et les Romantiques, Kajsa Andersson (dir.), Örebro, Örebro university library, 2007, t. IV, p. 44-71.

ARJONA, Encarnación Medina, « Marceline Desbordes-Valmore et les accents de la voix naturelle », Femmes nouvellistes françaises du XIXe siècle, Concepción Palacios & Pedro Méndez, (éd.), Bern, Peter Lang, « Espacios literarios en contacto », 2013, p. 101-113.

ASSA, Sonia, « Je n’ai pas eu le temps de consulter un livre : les lectures de Marceline Desbordes-Valmore », Les Femmes et la lecture, Catherine R. Montfort (dir.), Women in French studies, janvier 2012, p. 85-107.

BAGGERMAN, Ariane, « Autobiography and Family Memory in the Nineteenth Century », dans Egodocuments and History. Autobiographical Writing in its Social Context since the Middle Ages Rudolf Dekker (éd.),, Hilversum, Verloren, Reeks Publikaties van de Faculteit der Historische en Kunstwetenschappen 38, 2002, p. 161-175.

BANN, Stephen, « The studio as a scene of emulation : Marceline Desbordes-Valmore’s L’Atelier d’un peintre », French studies, n°1, vol. 61, 2007, p. 26-35.

BERTRAND Marc, « Le vers impair dans l’œuvre poétique de Marceline Desbordes-Valmore : Contribution à l’histoire du vers français », L’Information Grammaticale, n°84, 2000, p. 15-18.

BIVORT, Olivier. « Les “vies absentes” de Rimbaud et de Marceline Desbordes-Valmore », Revue d’histoire littéraire de la France, vol. 101, n° 4, 2001, p. 1269-1273. En ligne : https://www.cairn.info/revue-d-histoire-litteraire-de-la-france-2001-4-page-1269.htm

BODIN, Thierry, « Madeleine et Francis, ou l’histoire littéraire à quatre mains », Revue d’histoire littéraire de la France, 1, 2016, p. 43-50. [sur Madeleine et Francis Ambrière, à qui on doit la plus précise biographie de Marceline Desbordes-Valmore, et les collections maintenant pour partie à la BM de Douai]

BOUTIN, Aimée M., « “Elle avait pour la lecture une véritable passion”, Book Culture and Reading in Amable Tastu », dans Joseph Acquisto, Adrianna M. Paliyenko, Catherine Witt, (ed.), Poets as Readers in Nineteenth-Century France : Critical Reflections. London, Institute of Modern Language Research, School of Advance Study, University of London, 2015.

BOUTIN, Aimée, « Colonial Memory, Narrative, and Sentimentalism in Desbordes-Valmore’s Les Veillées des Antilles », Engendering Race: Romantic-Era Women and French Colonial Memory, L’Esprit Créateur, vol. 47, n° 4, p. 57-67. 

BOUTIN, Aimée. « Inventing the “Poétesse”: New Approaches to French Women Romantic Poets », Romanticism and Victorianism on the Net, n°29-30, February-May 2003. En ligne : https://www.erudit.org/fr/revues/ron/2003-n29-30-ron695/007725ar/resume/ 

BOUTIN, Aimée & Paliyenko, Adrianna M., « Nineteenth-Century French Women Poets : An Exceptional Legacy », French and Francophone Women, 16th-21st Centuries : Essays on Literature, Cutlure and Society with Bibliographical and Media Resources, Catherine Montfort & Marie-Christine Koop,numéro spécial de Women in French Studies, October 2002, p. 77-109.

BOUTIN, Aimée M, « Marceline Desbordes-Valmore et Alphonse de Lamartine ou les Mères douloureuses de la Poésie », Masculin / Féminin dans la poésie et les poétiques du XIXe siècle, Christine Planté (dir.). Lyon; Presses universitaires de Lyon, 2002, p. 207-218. En ligne : https://doi.org/10.4000/books.pul.6258.

CHOVET, Lucien, « Un faux Rimbaud non encore identifié ou Marceline Desbordes-Valmore, plagiaire par anticipation de Rimbaud », Histoires Littéraires, n°5, janvier-février-mars 2001, p. 61-66.

DUCHEMIN, Christophe, « Marceline Desbordes-Valmore », Le Coin de Table n° 54, Revue de la Maison de la Poésie, avril 2013, p. 17-19.

DUFLOT, Marianne, « Léonard Boitel, dit Léon Boitel. Élève pharmacien, patron de presse, imprimeur-typographe », L’Écrit à l’Épreuve des Médias, du Moyen-âge à l’Ère Électronique, G. Komur et A. Reach’Ngô (dir.), Paris, Garnier, 2012.

EFFERZ, Julia, « Songbirds on the literary stage: the woman singer and her song in French and German prose fiction, from Goethe to Berlioz », Oxford, New-York, Peter Lang, 2015.

ENDER, Evelyne, « Poètes en mal de pays. Les paradoxes du lyrisme dans la France du dix-neuvième siècle », Christie McDonald, Susan Rubin Suleiman, dans French Global – Une nouvelle perspective sur l’histoire littéraire, Garnier, 2014. [2010 pour l’édition américaine, Columbia University Press], p. 165-194.

GÉLY, Véronique, « Un autre roman de l’artiste : L’Atelier d’un peintre de Marceline Desbordes-Valmore », Romans de l’artiste et romans du peintre (XIXe-XXIe siècles), Revue de littérature comparée, n° 358, Paris, Klinsieck, 2016, p. 173-184. En ligne : https://www.cairn.info/revue-de-litterature-comparee-2016-2-page-173.htm

JENSON, Deborah, « Myth, History, and Witnessing in Marceline Desbordes-Valmore’s Caribbean Poetics », Engendering Race: Romantic-Era Women and French Colonial Memory, L’Esprit Créateur, vol. 47, n°4, Baltimore, Johns Hopkins University Press, 2007, p. 81-92.

KADISH, Doris, « “Sarah” and Antislavery », Engendering Race: Romantic-Era Women and French Colonial Memory, L’Esprit Créateur, vol. 47, n°4, Baltimore, Johns Hopkins University Press, 2007, p. 93-104.

KADISH, Doris, « Fathers, daughters, and slaves : women writers and French colonial slavery », Liverpool University Press, 2012. [En particulier le chapitre 3 : « Daughters and Paternalism: Marceline Desbordes-Valmore »].

LEROY-TERQUEM, Mélanie, « “Enfoncé, Lanson !”, ou comment le surréalisme a changé l’histoire littéraire », Labyrinthe, n°35, 2010. En ligne : http://labyrinthe.revues.org/4094 ; DOI : 10.4000/labyrinthe.4094

LOMBEZ, Christine, La Traduction de la poésie allemande en français dans la première moitié du XIXe siècle. Réception et interaction poétique, Berlin, de Gruyter, 2009, [voir à propos du vers impair p. 117-118].

OKABE, Kyôko, « La Poésie engagée de Marceline Desbordes-Valmore : une lecture de deux “Cantiques” », Études de langue et littérature françaises, Japon, Société Japonaise de Langue et Littérature Françaises, n˚ 109, août 2016, p. 3-20.

PALIYENKO, Adrianna M., « Returns of Marceline Desbordes-Valmore’s Repressed Colonial Memory: Sarah and Critical Belatedness », Engendering Race: Romantic-Era Women and French Colonial Memory, L’Esprit Créateur, 2007, vol. 47, n° 4, Baltimore, Johns Hopkins University Press, 2007, p. 68-80.

PALIYENKO, Adrianna M., « Between Poetic Cultures: Ancient sources of the Asian “Orient” in Marceline Desbordes-Valmore and Louise Ackerman », dans Cultural Exchange and Creative Identity: France/Asia in the Nineteenth and Early Twentieth Centuries, Aimée Boutin and Elizabeth Emery (dir.), L’Esprit Créateur, vol. 56, n°3, Baltimore, Johns Hopkins University Press, 2016, p. 14-27. 

PLANTÉ, Christine, « Oubliée par qui, je vous prie ? », Oubliettes et revenants, Histoires littéraires, XIXe Colloque des Invalides, Éditions du Lérot, 2017.

PLANTÉ, Christine, « Marceline Desbordes-Valmore », Plumes et pinceaux. L’Art européen vu par les femmes d’Elisabeth Vigée-Lebrun à Johanna von Haza – L’art français vu par les Européennes (1750-1850) – Volume 2, Anthologie, Mechthild Fend, Melissa Hyde, Anne Lafont (éd.), Les Presses du réel, 2012.

PLANTÉ, Christine, « Mme Récamier et Marceline Desbordes-Valmore. Relations féminines autour de l’Abbaye-aux-Bois », Juliette Récamier dans les arts et la littérature, Delphine Gleizes et Sarga Moussa (dir.), Hermann, 2011, p. 57-79.

PLANTÉ, Christine, « La place des femmes dans l’histoire littéraire : annexe, ou point de départ d’une relecture critique ? », Revue d’histoire littéraire de la France, Presses Universitaires de France, 2003, n°3, p. 655-668. En ligne : https://www.jstor.org/stable/40534996 

PLANTÉ, Christine, « Verlaine et Desbordes-Valmore – Les deux pleureuses de l’Ariette IV », Revue Verlaine, n° 11, Garnier, 2013, p. 15-41.

PLANTÉ, Christine, « La place des femmes dans l’histoire littéraire : annexe, ou point de départ d’une relecture critique ? », Revue d’histoire littéraire de la France, 2003, p. 655-668.

PLANTÉ, Christine, « Frère et sœurs dans la poésie de Marceline Desbordes-Valmore », Adelphiques. Sœurs et frères dans la littérature française du XIXe siècle, textes réunis et présentés par Claudie Bernard, Chantal Massol et Jean-Marie Roulin, Kimé, « Détours littéraires », 2010, p. 129-160.

PÉRON, Frédérique, « Marceline Desbordes-Valmore et “le temple de Thalie” », Douai, Nord’, n° 67, Lille, Société de Littérature du Nord, 2016, p. 43-52. En ligne : https://www.cairn.info/revue-nord-2016-1-page-43.htm 

RICHARD, Jean-Pierre, « Une robe de soie », Relais : dix études réunies en hommage à Georges Blin, Paris, J. Corti, 2001, p. 39-50. [Commentaire de « Jours d’été », poème extrait de Bouquets et prières]. 

SAUVÉ, Rachel, De l’éloge à l’exclusion. Les femmes auteurs et leurs préfaciers au XIXe siècle, Presses universitaires de Vincennes, « Culture et Société », 2000. 

SCOTTO, Fabio « Maria Luisa Spaziani traduttrice di Marceline Desbordes Valmore : Tra fedeltà e modernizzazione », Rivista Internazionale di Studi Culturali, Linguistici Letterar (AgonR) Jan­vier-mars 4, 2015, p. 19-34.

THUAULT, Elena, « La confidence théâtralisée dans les élégies de Marceline Desbordes-Valmore : le cas d’une écriture de l’hybridation générique, entre poésie et théâtre », Corela, (Cognition, Représentation, Langage), n°14-1, numéro dirigé par Sylvester Osu, Universités de l’Ouest, 2016, en ligne : http://journals.openedition.org/corela/4576 [Ces précisions permettent de préciser le domaine avec des éléments stylistiques et linguistiques.] 

VOUILLOUX, Bernard, « Le roman de l’artiste aux frontières des genres et des représentations », Romans de l’artiste et romans du peintre (XIXe-XXIe siècles), Revue de littérature comparée, n° 358, Paris, Klinsieck, 2016, p. 161-172. https://www.cairn.info/revue-de-litterature-comparee-2016-2-page-161.ht

WETTLAUFER, Alexandra K., Portraits of the Artist as a Young Woman : Painting and the Novel in France and Britain, 1800-1860, Columbus,The Ohio State University Press, 2011. [Le chap. 2 porte sur L’Atelier d’un peintre]

TRAVAUX DE RECHERCHE 

THÈSES 

CZARNIAK-DUFLOT, Marianne, L’Éros du souvenir d’enfance dans les contes de Marceline Desbordes-Valmore, étude psychologique et éditoriale, Sous la direction de Steve Murphy, Rennes 2, 2008 (deux volumes, 638 p.) Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire centrale. Accessible pour le PEB.

MÉMOIRES 

JEAN, Marie-Claude, Marceline Desbordes-Valmore : de poète maudit à écrivain de contes pour enfants, étude de la subversion d’un genre, Mémoire de maîtrise sous la direction de Cynthia Harvey, Université du Québec à Chicoutimi, 2015
 


XXe siècle

ÉDITIONS CRITIQUES

DESBORDES-VALMORE, Marceline, Domenica, Marc Bertrand (éd.), Genève, Droz, « Textes littéraires », 1992.

DOTTIN, Georges, L’Atelier d’un peintre, Miroirs éditons, 1992

GÉRARD, Rosemonde, « Marceline Desbordes-Valmore », Les Muses françaises, 1943.

TRADUCTIONS

DESBORDES-VALMORE, Marceline, Ausgewählte Gedichte. Französisch und Deutsch, Karl Schwedhelm (trad.) Bühl, Roland-Verlag, 1947. [Une anthologie en allemand]

DESBORDES-VALMORE, Marceline, Liriche d’amore, Walter Vaccari (trad.), Milan (Italie), Modernissima, 1923. [Une anthologie en italien]

BIOGRAPHIES

BOULENGER, Jacques, Ondine Valmore, Paris, Bibliophiles fantaisistes, 1909.

BOULENGER, Jacques, Marceline Desbordes-Valmore d’après ses papiers inédits, Paris : Arthème Fayard, 1909. En ligne : https://archive.org/details/marcelinedesbord00boul/page/n5 

DESCAVES Lucien, La Vie douloureuse de Marceline Desbordes Valmore, Paris, Éditions d’art et de littérature [1898] réédition 1910. En ligne : https://fr.wikisource.org/wiki/La_Vie_douloureuse_de_Marceline_Desbordes_Valmore

LECIGNE Constantin, Madame Desbordes-Valmore, P. Lethielleux, 1914. En ligne : https://archive.org/details/madamedesbordesv00leci 

VIAL, Eugène, Marceline Desbordes-Valmore et ses amis lyonnais, [avec une série de lettres inédites, recueillies par Paul Mariéton et annotées par Eugène Vial], Paris, La Connaissance, 1923. En ligne : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k3065717g

CLANCIER, Georges-Emmanuel, Marceline Desbordes-Valmore ou le génie inconnu, Paris, Seghers, « Panorama de la poésie française », 1983.

DESCAVES Lucien, La Vie douloureuse de Marceline Desbordes-Valmore, Paris, « Éditions d’art & de littérature », « Les femmes illustres », Librairie Nilsson, 1910

DESCAVES Lucien, La Vie amoureuse de Marceline Desbordes-Valmore, Paris, Flammarion, 1925. En ligne : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k3366048n 

FRANCE, Anatole, Discours prononcé à Douai le 13 juillet 1896 à l’inauguration du monument de Marceline Desbordes-Valmore, Paris, 1925. [Fac-similé photographique du manuscrit autographe provenant des collections Robert de Montesquiou et Marcel Bénard. Voir : https://ccfr.bnf.fr/portailccfr/ark:/06871/00110832907 ]

BOULENGER, Jacques, Marceline Desbordes-Valmore : sa vie et son secret, Paris, Plon-Nourrit, 1926.

PRAVIEL, Armand, Le Roman conjugal de monsieur Valmore, Paris, Les Éditions de France, 1937. [NB La bibliothèque du Congrès (USA) signale une première édition en 1935. En ligne : https://fr.wikisource.org/wiki/Le_Roman_conjugal_de_Monsieur_Valmore

GARCIA SESMA, Manuel, Le Secret de Marceline Desbordes-Valmore, Lyon, La Guillotière, 1945.

GROSCLAUDE, Pierre, Sainte-Beuve et Marceline Desbordes-Valmore. Histoire d’une amitié, avec une préface de Georges Lecomte, Paris, éditions de la Revue moderne, 1948.

LACASSAGNE, Jean, Marceline Desbordes-Valmore, sa famille et ses médecins, d’après des lettres inédites [du baron Jean-Louis Alibert, de Marceline et d’Ondine Desbordes-Valmore], étude médico-psychologique. Lyon, Impr. Réunies, 1957.

MOULIN, Jeanine, Marceline Desbordes-Valmore. Paris, Seghers, « Poètes d’aujourd’hui », 1959.

AMBRIÈRE, Francis, Le Siècle des Valmore : Marceline Desbordes-Valmore et les siens, Paris, Seuil, 1987.

ZWEIG, Stefan, Marceline Desbordes-Valmore. Das Lebensbild einer Dichterin, Leipzig, 1921. En ligne : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k97714553/f13.item.texteImage (édition de 1927) [Voir la récente réédition de la version traduite, en 2020]

CRITIQUE LITTÉRAIRE XXe SIÈCLE

OUVRAGES

BERTRAND, Marc et TORLAY, Geneviève, Louis Aragon et Marceline Desbordes-Valmore. Essai de prosodie comparée, préface par J. Mazaleyrat, Paris, 1997. [Disponible BNF, Tolbiac – Rez-de-jardin]

BOYER D’AGEN, Les Amitiés littéraires de Desbordes-Valmore, Alphonse Lemerre, 1922.

DUFOUR, Hélène, Portraits en phrases. Les recueils de portraits littéraires au XIXe siècle, Presses Universitaires de France, 1997. [Voir en particulier le Chapitre I « Le patronage de Sainte-Beuve, “imagier des grands hommes” », le chapitre III, « Les modèles » et le chapitre V « Portrait littéraire et notice biographique » de la première partie].

GREENBERG, Wendy, Uncanonical Women: Feminine Voice in French Poetry (1830-1871), Amsterdam-Atlanta, Rodopi, 1999. [En particulier : – chapitre IV : « Marceline Desbordes Valmore versus Louise Ackermann: Is there a gender specific language ? p. 103-130 ; chapitre V : section 1 : « Exil and nostalgia in Marceline Desbordes-Valmore », p. 132-150].

JASENAS, Éliane, Marceline Desbordes-Valmore devant la critique, Genève, Droz, 1962. 

LACHER, Walter, L’Amour et le divin : Marceline Desbordes-Valmore, Anna de Noailles, David-Herbert Lawrence, Charles Morgan, Genève, Perret-Gentil, 1961. 

VIAL, Eugène, Marceline Desbordes-Valmore et ses amis lyonnais, d’après une série de lettres inédites, Paris : la Connaissance, 1923. 

OUVRAGES COLLECTIFS

Marceline Desbordes Valmore et son temps, Douai, Imprimerie Lefebvre-Lévêque, « Mémoires de la Société d’agriculture, Sciences et Arts de Douai », cinquième série, 1983-1986, Imprimerie Lefebvre-Lesvèque, 1986. 

Masculin/Féminin. Le XIXe siècle à l’épreuve du genre, « À la recherche du XIXe siècle », Bertrand-Jennings, Chantal, (dir.), Toronto, Centre d’études Joseph Sablé, 1999.

ARTICLES & CHAPITRES D’OUVRAGES

AMBRIÈRE, Madeleine, « Autour de Balzac et de Marceline Desbordes-Valmore » Revue d’Histoire littéraire de la France, avril-juin 1956, [Cet article est le premier article publié de la critique, comme le rappelait l’« Hommage à Madeleine Ambrière », paru dans l’article d’Arlette Michel : « In memoriam. Madeleine Ambrière (1925-2014) », Revue d’histoire littéraire de la France, 2015, n°1, p. 253 -256]

AMBRIÈRE, Madeleine, Balzac et La Recherche de l’absolu, Paris, Presses universitaires de France, 1999. [En particulier le chapitre VIII, « Balzac et ses amis flamands », et la section « Balzac, Marceline Desbordes-Valmore et Théophile Bra, p. 275-281].

ARAGON, Louis, « Marceline Desbordes-Valmore », La Lumière de Stendhal, Paris, Denoël, 1954, p. 217-229.

BISMUTH, Hervé, « Une pratique intertextuelle d’Aragon : l’écriture de l’hommage dans Les Poètes », Hétérogénéités, BABEL n° 3, Presses universitaires de Toulon, 1999-2003. En ligne : http://www.louisaragon-elsatriolet.org/spip.php?article46

DANAHY, Michael, « Marceline Desbordes-Valmore and the Engendered Canon », Yale French Studies, n°75, 1988, p. 129-147.

GREENBERG, Wendy, « L’exil et la nostalgie chez Marceline Desbordes-Valmore », Cahiers de l’AIEF, n° 43, 1991, p. 81-93, en ligne : https://www.persee.fr/doc/caief_0571-5865_1991_num_43_1_1754 

JOHNSON, Barbara, « Gender and Poetry: Charles Baudelaire and Marceline Desbordes- Valmore », Displacements: Women, Tradition, Literatures in French, Joan DeJean and Nancy K. Miller (dir.), Baltimore, Johns Hopkins University Press, 1991, p.163-181.

LORANT, André, « Marceline Desbordes-Valmore et La Cousine Bette dans Les Parents pauvres d’Honoré de Balzac”. La Cousine Bette, Le Cousin Pons, étude historique et critique, Genève, Droz, 1967, p. 66-70. [Une lettre du 26 juin 1846, adressée par Balzac à Mme Hanska mentionne le nom de Marceline Desbordes-Valmore comme prototype du personnage de Bette, parente pauvre. Le parallèle peut surprendre et le critique développe des analyses documentées pour motiver cet élément de la genèse du personnage, en rappelant les liens de Balzac et de Marceline, ainsi que le soutien de Marceline au sculpteur Carle Elshoëcht].

PLANTÉ, Christine, « L’Atelier d’un peintre de Marceline Desbordes-Valmore, le roman d’une poète », George Sand Studies, vol. XVII, n° 1 & 2, 1998, p. 43-54

PLANTÉ, Christine, « L’Art sans art de Marceline Desbordes-Valmore », Europe, n°697, mai 1987, p. 164-171.

PLANTÉ, Christine, « En bateau… Sur la navigation de la métaphore dans les poèmes d’hommage romantiques », Influences, Romantisme, 1997, p. 55-64.

PLANTÉ, Christine, « Quel compte donc fais-tu des femmes ? », Pouvoirs, puissances : qu’en pensent les femmes ?, Romantisme, 1994, p. 67-78.

PLANTÉ Christine, « Marceline Desbordes-Valmore. Ni poésie féminine, ni poésie féministe », Feminism, A. Maynor Hardee et Freeman G. Henry (dir.), French Literature Series, vol. XVI, 1989, p. 78-93. 

PLANTÉ, Christine, « “Ondine”, ondines – femme, amour et individuation », L’amour, Romantisme, 1988, p. 89-102. En ligne : https://www.persee.fr/doc/roman_0048-8593_1988_num_18_62_5550

PLANTÉ, Christine, « Écrire des vies de femmes », Le Genre de l’histoire, Michèle Riot-Sarcey, Christine Planté, Éléni Varikas (dir.), Les Cahiers du GRIF, n°37-38, 1988, p. 57-75. En ligne : https://www.persee.fr/doc/grif_0770-6081_1988_num_37_1_1755 

PLANTÉ, Christine, « L’autobiographie indéfinie », Images de soi : autobiographies et autoportraits au XIXe siècle, Romantisme, 1987, p. 47-48.

PORTER, Laurence, « Poetess or Strong Poet? Gender Stereotypes and the Elegies of Marceline Desbordes-Valmore », French Forum, 18, n° 2, 1993, p. 185- 194. 

RIOT-SARCEY, Michèle, PLANTÉ, Christine, VARIKAS, Éléni, « Introduction », Le Genre de l’histoire, Les Cahiers du GRIF, 1988, n° 37-38 p. 21-23. En ligne : https://www.persee.fr/doc/grif_0770-6081_1988_num_37_1_2214 

SABATIER, Robert, « Marceline Desbordes-Valmore », La Poésie française du XIXe siècle, t. I, Paris, Albin-Michel, 1977.

SAYYAH, Fatemeh, « La femme dans la littérature moderne », Iran-é Émrouz, deuxième année, numéro 3, juin 1940, p. 26-27.

VIAL, Eugène, « Marceline Desbordes-Valmore et Caroline Branchu », La Connaissance, Revue de Lettres et d’Idées, n° 11, 1920

TRAVAUX DE RECHERCHE

THÈSES 

SALHA, Abdel Hadi, L’Imaginaire chez Marceline Desbordes-Valmore, sous la direction de Louis Forestier, Université Paris IV, 1993. 

BERTRAND Marc, Les Techniques de versification de Marceline Desbordes-Valmore, Université Stendhal-Grenoble, 1977 (un volume, 527 p.)

MÉMOIRES 

DUGAST Sandrine, Le Décasyllabe dans l’œuvre de Marceline Desbordes-Valmore, Mémoire de Maîtrise, sous la direction de Benoît Cornulier, Université de Nantes, 1999.
 

XIXe siècle

TRAVAUX BIOGRAPHIQUES

BLETON, Auguste, Madame Desbordes-Valmore à Lyon, Lyon, Alexandre Rey, 1896.

DESCAVES, Lucien, La Vie douloureuse de Marceline Desbordes-Valmore [1898], Paris, Éditions d’art et de littérature, 1910.

POUGIN, Arthur. La jeunesse de Marceline Desbordes-Valmore, d’après des documents nouveaux, suivie de lettres inédites de Mme Desbordes Valmore, Paris, Calmann-Lévy, 1898. En ligne : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k745164

SAINTE-BEUVE, Charles-Augustin, Madame Desbordes-Valmore : sa vie et sa correspondance, Paris, Michel Levy, 1870. En ligne : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k64397911.texteImage

SAINTE-BEUVE, Charles-Augustin, Memoirs of Madame Desbordes-Valmore, Preston, Harriet Waters (trad.), Boston, Roberts Brothers, 1873. [L’ouvrage a été réédité en 2005 voir ci-après. [La traductrice de cet ouvrage, Harriet Waters Preston (1836-1911) est elle-même une femme romancière avec, en particulier Aspendale (1871), Love in the Nineteenth Century: A Fragment (1873) ou Is That All? (1876), ce dernier roman qui a été publié chez Roberts Brothers dans une nouvelle collection – « No Name Series » – où les auteurs des textes demeuraient anonymes, afin que leur identité ou leur réputation n’entrave pas la réception].

Le Monument de Marceline Desbordes-Valmore, Douai, Imprimerie L. & G. Crépin, 1896.

CRITIQUE LITTÉRAIRE XIXe SIÈCLE

OUVRAGES

SAINTE-BEUVE, Charles-Augustin, Madame Desbordes-Valmore. Sa vie et sa correspondance, Paris, Michel Lévy Frères, 1870. En ligne : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k64397911.texteImage

ARTICLES & CHAPITRES D’OUVRAGES

ANCELOT, Jacques. « Critique littéraire : Poésies de Mme Desbordes-Valmore », Annales de la Littérature et des Arts, Journal de la Société des bonnes-lettres, n° 2, 1821, p. 197–211. En ligne : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32693873p/date1821.item 

BAUDELAIRE, Charles, « Marceline Desbordes Valmore », texte initialement paru dans La Revue fantaisiste le 1er juillet 1861 puis dans Les Poètes français (IV) (1862) et repris dans L’Art romantique (1852), section « Réflexions sur quelques-uns de mes contemporains » (III). Voir l’édition de Baudelaire, Œuvres complètes Claude Pichois (éd.), Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », t. II, p. 145-149,

BLANVALET, Henri, « Préface » de Femmes-Poëtes de la France », Anthologie de textes, Texte établi par Blanvalet, Librairie allemande de J. Kessmann, 1856. [Ce texte dû à un poète et auteur suisse est en ligne : https://fr.wikisource.org/wiki/Pr%C3%A9face_(Femmes-po%C3%ABtes_de_la_France)

DUFRÉNOY, Adélaïde, « De Mmes Bourdic-Viot, Desroches, Verdier, Victoire Babois : De l’idylle, de l’élégie, et des poésies de Mme Desbordes-Valmore », La Minerve Littéraire, 1820, [Pour MDV voir p. 556-561 et p. 617-624].

GAY, Sophie. « Compte rendu de Poésies par Marceline Desbordes-Valmore », Revue Encyclopédique, octobre 1820, p. 157-159. [Voir revue numérisée en ligne : https://archive.org/stream/revueencyclopd08jull/revueencyclopd08jull_djvu.txt]

HUGO, Victor, « Poésies de Mme Desbordes-Valmore », Le Conservateur Littéraire, n°3, février 1821, p. 338-45. Voir la revue numérisée en ligne : https://archive.org/stream/p1leconservateur01pari/p1leconservateur01pari_djvu.txt 

MOLÈNES, Paul Gaschon de., « Simples essais d’histoire littéraire. Les femmes poètes », Revue des Deux Mondes 31, 1842, p. 48-76. En ligne : https://fr.wikisource.org/wiki/Simples_essais_d%E2%80%99histoire_litt%C3%A9raire/01

LEMAÎTRE, Jules, « Marceline Desbordes-Valmore » dans Les Contemporains : études et portraits littéraires, Boivin & Cie, éditeurs, s.d., 7e série. En ligne : https://fr.wikisource.org/wiki/Les_Contemporains/Septi%C3%A8me_s%C3%A9rie/Marceline_Desbordes-Valmore 

SAINTE-BEUVE, Charles-Augustin, « Poètes et romanciers modernes de la France. VII. — Mme Desbordes-Valmore », Revue des Deux Mondes, période initiale, tome 3, 1833, p. 241-255. En ligne : https://fr.wikisource.org/wiki/Poètes_et_romanciers_modernes_de_la_France/Mme_Desbordes-Valmore

MONTÉGUT, Émile, « Portraits poétiques : Marceline Desbordes-Valmore », Revue des Deux Mondes, n°6, 15 décembre 1860, p. 996-1016. En ligne : https://fr.wikisource.org/wiki/Portrait_poétiques_–_Mme_Desbordes-Valmore [Le texte est une critique littéraire de la parution des Poésies inédites, par Mme Desbordes-Valmore, Gustave Révilliod (éd.), Paris & Genève, 1860.] 

MONTESQUIOU-FEZENSAC, Robert de, Félicité. Étude sur la poësie de Marceline Desbordes-Valmore suivi d’un essai de classification de ses motifs d’inspiration, A. Lemerre, éditeur, 1894.

VERLAINE, Paul, Les Poètes maudits [1884-1888], Paris, Léon Vannier, 1888 avec six illustrations noir et blanc sur métal de Manuel Luque. En ligne : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6578076z [Dans cette seconde édition seulement figure le texte concernant Marceline Desbordes Valmore. Une gravure la représente au chapitre IV. Voir en ligne : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b2200125h] Repris dans VERLAINE, Paul, Œuvres en prose complètes, Jacques Borel (éd.), Paris, Gallimard, « Bibliothèque de La Pléiade », 1972.